lundi 10 décembre 2012

Pour un choc de solidarité !


Par Virginie Gorson-Tanguy, porte-parole du Mouvement national des chômeurs et précaires
10 décembre 2012 - Libération

Alors que le chômage et la précarité se sont installés durablement, la «conférence nationale de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale» se doit de présenter des mesures fortes, justes et efficaces. Mais la précision des objectifs dépend de la fiabilité des constats.

“en France, comme d’ailleurs partout en Europe, il n’y a pas d’emploi pour tout le monde”

Il aurait fallu d’abord ne pas déconnecter emploi et pauvreté, comme le souhaitaient les organisations de chômeurs, qui n’ont pas été écoutées. En juillet, le gouvernement a parlé emploi, avec les syndicats. En décembre, il parlera pauvreté, majoritairement avec les associations. Ainsi va le dialogue social en France. Ce cloisonnement pourrait n’être qu’un détail si finalement les questions fondamentales étaient posées : comment créer de l’emploi ? Et s’il n’y a pas d’emploi pour tout le monde, comment faire pour qu’une partie de la société ne sombre pas dans la précarité durable ?

lundi 3 décembre 2012

Le travail disparait…


…et c'est ce qu'on voulait
Une analyse de Paul Jorion


Paul Jorion est un des rares économistes à prendre en considération les formidables gains de productivité qui aujourd'hui contribuent à la diminution du volume de travail disponible. Il rejoint par là les analyses du GPS sur l'impossibilité de renouer avec le plein-emploi en misant sur la croissance : lire Pour la semaine de 4 jours.

lundi 26 novembre 2012

La France idéale, selon négaWatt

ne plus dépendre des énergies fossiles, se passer du nucléaire, tout en préservant son mode de vie actuel
UN AVENIR ÉNERGÉTIQUE    BASTA! - PAR IVAN DU ROY (30 SEPTEMBRE 2011)

Baisser nos émissions de CO2, créer plusieurs centaines de milliers d’emplois, sortir du nucléaire en deux décennies, alléger la facture énergétique de l’État et des ménages… Le tout, sans changer radicalement nos modes de vie. Tel est le réjouissant programme que propose l’association négaWatt dans son « scénario 2011 », qui vient d’être rendu public. Un scénario énergétique tout a fait réalisable… à condition que citoyens et politiques s’en saisissent.

C’est plus qu’un scénario, c’est un programme politique. D’ailleurs sa conclusion a tout d’un slogan de campagne : « Rendre possible ce qui est souhaitable. » Pourtant, l’association négaWatt se garde bien de tout positionnement partisan. Elle vient de livrer au débat public son « scénario négaWatt 2011 » : la trajectoire que la France devra suivre si elle souhaite réduire ses émissions de CO2, ne plus dépendre des énergies fossiles, se passer du nucléaire, tout en préservant son mode de vie actuel. C’est aussi « le seul vrai programme qui existe pour les trente prochaines années et qui permette une réindustrialisation de la France. Une machine à faire rêver à partir de choses concrètes », assène Marc Jedliczka, porte-parole de l’association. Et c’est le cas.

dimanche 25 novembre 2012

Sauver la diversité des semences


“ Pour conserver la biodiversité, il faut s'organiser collectivement afin de partager les savoirs ”

Constitué d'une soixantaine d'organisations, le Réseau Semences Paysannes prône gestion collective et protection des semences. Son coordinateur Patrick de Kochko, Ingénieur agronome et paysan, explique le peu de latitude laissé par le droit dans ce domaine. Actu-Environnement 09 Oct 2012 - Propos recueillis par Agnès Sinaï

Quelle est la situation des semences aujourd'hui ? Sont-elles toutes sous brevet ?
Patrick de Kochko
Patrick de Kochko : Heureusement, les semences ne sont pas toutes sous brevet. Les brevets sont déposés sur des gènes et non sur des plantes. La plupart des semences sont régies par des Certificats d'obtention végétale. C'est la conjonction des deux – brevets et certificats – qui verrouille le système en renforçant l'emprise des multinationales de la semence, qui dictent leurs lois via l'Union pour la protection des obtentions végétales (UPOV). Dans les pays du Sud, l'agriculture paysanne demeure essentielle, les paysans ne pourraient pas vivre sans cultiver leurs propres semences. Or ces multinationales cherchent à imposer les mêmes lois partout. L'Afrique de l'Ouest est visée par cette normalisation à travers la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CDAO) et l'Union économique et monétaire Ouest africaine (UMOA). Chez eux il se passe la même chose que chez nous, à savoir des règlements imposés, comme c'est le cas en Europe par la Commission européenne.

mercredi 26 septembre 2012

Les idées du GPS reprises par Stéphane Hessel

cliquez sur le texte pour l'agrandir

mardi 25 septembre 2012

Rassemblement au Dejazet


samedi 22 septembre 2012

Débat citoyen


vendredi 20 juillet 2012

Contribution générale GPS 2012, signons et faisons signer !

La contribution militante du GPS : une orientation pour réussir le changement 

Nous devons impérativement échapper à l’austérité et vaincre le chômage de masse pour proposer une alternative crédible à la crise. La contribution générale du GPS soutient les 15 mesures d’urgence du collectif citoyen Roosevelt2012 et propose un diagnostic et des solutions concrètes pour s’orienter vers un modèle de développement équitable et durable.

Signons la contribution générale du GPS et faisons signer (nous pouvons signer plusieurs contributions) autour de nous dans notre section et notre fédération.
Le Parti socialiste doit engager les réformes cruciales à l’économie du pays et à sa prospérité sociale. Avec le congrès de Toulouse, nous avons l’occasion de devenir la force de proposition militante indispensable pour que la politique du gouvernement puisse mener à bien le changement attendu par tous les Français.

Les énergies vertes font-elles bon ménage avec l'emploi ?


DECRYPTAGE : Le syndicat des énergies renouvelables a présenté son Livre Blanc soumettant une feuille de route pour la création de 125.000 emplois d'ici 2020.
Energie solaire en Allemagne (c) Sipa
Energie solaire en Allemagne (c) Sipa
Les énergies vertes pourraient créer 125.000 emplois en France, selon le Syndicat des énergies renouvelables (SER) qui a présenté, jeudi 19 janvier, son Livre Blanc. Un chiffre atteignable d'ici 2020, puisqu'elles constituent un "marché mondial en forte croissance malgré la crise", selon lui. Pour cela, le Syndicat s'invite dans la campagne présidentielle en présentant une feuille de route à l'ensemble des candidats à la présidentielle. L'objectif est d'atteindre 25% d'énergies renouvelables en France en 2020 afin de répondre aux enjeux énergétiques et industriels (13% à l'heure actuelle). Selon le document, la filière permettra ainsi 3,4 milliards d'euros de solde positif sur la balance commerciale en 2020.

Proposition pour financer l'investissement, la croissance et l'emploi en Europe

Par Stephany Griffith-Jones, Matthias Kollatz-Ahnen et Lars Andersen
Le Monde.fr | 02.07.2012

Les stratégies anti-crise européennes, qui mettent exclusivement l'accent sur l'austérité collective, ne sont pas efficaces ; elles reposent sur des mauvais calculs, des hypothèses économiques erronées et négligent les leçons de l'histoire. Tel est depuis longtemps l'argument majeur de la Fondation européenne d'études progressistes. Une thèse mise en avant en mai 2012, à Rome, lors d'une réunion d'économistes renommés qui ont présenté des suggestions pour une autre politique économique. Car dans l'actuel cocktail anti-crise, un ingrédient clé fait défaut : la relance urgente de la croissance demandée par les citoyens européens et dont plusieurs dirigeants soulignent d'ailleurs de plus en plus l'importance. Pourtant, à ce jour, aucune mesure cohérente et d'envergure n'a encore été prise en ce sens.

jeudi 12 juillet 2012

La gauche du PS coincée par la contribution commune Aubry-Ayrault

L'annonce les a surpris puis mis en colère. La décision de Martine Aubry de rédiger une contribution commune avec Jean-Marc Ayrault pour le congrès du PS, prévu du 26 au 28 octobre à Toulouse, a pris de court la gauche du parti. Le courant "Un monde d'avance", codirigé par Benoît Hamon et Henri Emmanuelli, entendait bien y faire entendre sa petite musique. Elle hésite sur la manière de s'y prendre. Le Monde.fr | 11.07.2012 par Sylvia Zappi

L'espace est désormais étroit pour cette aile remuante qui a fait 18,5 % au congrès de Reims, en 2008. La première secrétaire et le premier ministre ont balisé - voire cadenassé - le terrain laissé au débat du congrès. En affichant leur volonté de "tracer les perspectives d'avenir pour le Parti socialiste et la gauche au pouvoir", leur texte assure que le PS doit "soutenir le gouvernement dans la mise en œuvre des 60 engagements du programme présidentiel".

mercredi 11 juillet 2012

Justice fiscale ?


lundi 9 juillet 2012

Le désastre humain du chômage

“ la première ligne de défense durant une récession devrait consister à accroître le partage du travail plutôt qu'à simplement prolonger les prestations de chômage 


Kevin Hasset et Dean Baker 
Par DEAN BAKER 
et KEVIN HASSETT 
The New York Times 12 Mai 2012. 
Dean Baker est co-directeur du Center for Economic and Policy Research. Kevin Hassett est directeur d'études de politique économique à l'American Enterprise Institute.




L'économie américaine connaît une crise avec le chômage de longue durée qui a d'énormes coûts humains et économiques.

En 2007, avant la grande récession, les personnes qui étaient à la recherche d’un emploi pendant plus de six mois — la définition du chômage à long terme — représentaient seulement 0,8 % de la population active. La récession a radicalement changé cette image. En 2010, les chômeurs de longue durée représentaient 4,2 % de la force de travail. Ce chiffre serait 50 % plus élevé si nous ajoutons la population qui a renoncé à chercher un emploi.

dimanche 8 juillet 2012

Tim Jackson : « On est au bord du gouffre écologique »

 investir dans l’emploi, réformer les marchés financiers, remettre en cause le PIB... 

Sophie Verney-Caillat | Rue89 24/09/2010

Tim Jackson
L’économiste anglais Tim Jackson est un peu devenu le « gourou » des théoriciens de la fin de la croissance. Face à l’urgence écologique, il remet en cause l’idée que la croissance verte pourrait suffire. Professeur en développement durable au Centre for Environmental Strategy (CES) de l’université du Surrey, Tim Jackson a rendu en 2009 un rapport explosif au gouvernement britannique.

Le livre qui en est issu, « Prospérité sans croissance : la transition vers une économie durable », bouleverse la macro-économie traditionnelle. Traduit en français en mai dernier aux éditions de Boeck, il connaît un agrand retentissement sur le net, mais assez peu dans les médias traditionnels.

samedi 23 juin 2012

Le mot « décroissance », un « suicide politique » pour Dennis Meadows

Aujourd’hui, il faudrait des changements drastiques de comportement, or la tendance naturelle des politiques est de chercher à résoudre le problème immédiat en faisant des changements marginaux.


Sophie Verney-Caillat | Rue89  21/06/2004
Description : Imprimer
Dennis Meadows 
A l’heure où la planète a rendez-vous à Rio pour parler d’« économie verte », la voix de Dennis Meadows mérite d’être écoutée. Environnementaliste américain, il était chercheur au MIT (Massachusetts Institute of Technology) et âgé de seulement 30 ans lorsqu’il a publié, avec ses collègues, en 1972, le rapport sur « Les Limites de la croissance », à la demande du Club de Rome.

Au beau milieu des Trente Glorieuses, ce texte devenu un best-seller créa un choc dans le monde développé. Pour la première fois, d’éminents spécialistes des systèmes complexes avaient modélisé l’humanité et son développement, et prévenaient que des limites écologiques physiques viendraient freiner cette expansion.

Jeremy Rifkin : « Partageons l'énergie comme l'information »

 Nous sommes, j’en suis convaincu, à la veille d’un tournant historique vers un climax de l’économie mondiale  


Sophie Verney-Caillat | Rue89 06/05/2011

Jeremy Rifkin
Depuis les années 70, celui qui fait profession de conseiller des grands de ce monde assène quelques vérités, qui lui valent d’être critiqué. Ainsi :

• en 1977 dans « Who should play God ? », il prévenait des dangers des manipulations génétiques rendues possibles par la découverte de l’ADN ;

• en 1993 dans « Beyond beef », il dénonçait l’effet dévastateur pour la santé et pour l’environnement de la surconsommation de bœuf ;

• en 1995, dans « La Fin du travail » (préfacé par Michel Rocard dans sa version française), il annonçait la destruction de l’emploi stable par les nouvelles technologies.

Venu à Paris pour parler de l’émergence d’une nouvelle civilisation, Jeremy Rifkin, conseiller de la gauche américaine et européenne, a cet art d’annoncer les catastrophes à coup de données précises et de sourires malicieux. Devant les journalistes qu’il reçoit à la queue leu leu dans un grand hôtel parisien, il reprend l’histoire de l’humanité à peu près au début.

Pour faire simple, sa thèse est la suivante :

« Nous sommes, j’en suis convaincu, à la veille d’un tournant historique vers un climax de l’économie mondiale - son passage à un état autostabilisant - et vers un repositionnement fondamental de la vie humaine sur la planète. L’âge de la raison s’efface, place à l’âge de l’empathie. »

« Un monde qui se mondialise est en train de créer un nouveau cosmopolitisme, dont les identités et les affiliations multiples couvrent toute la planète. Les cosmopolites sont l’avant-garde, si l’on veut, d’une conscience biosphérique naissante. »

samedi 16 juin 2012

Notre poison quotidien

Une poignée d’industriels s’enrichit au dépend de notre santé à tous - documentaire de Marie-Monique Robin - Arte


Chaque année 140 000 tonnes de pesticides sont répandus en Europe dont 80 000 rien qu’en France, le premier utilisateur européen. Depuis la fin de la guerre, la production annuelle mondiale de produits chimiques est passée d’1 million à  400 millions de tonnes. Chaque européen consomme annuellement 92 kilos de matières plastiques, dont 40 % sont des emballages alimentaires.

Selon l’OMS, 200 000 personnes meurent chaque année empoisonnées par des pesticides. Le nombre de cancer a doublé depuis trente ans dans les pays les plus développés. En France, le cancer tue 1 homme sur 3 et 1 femme sur 4. En Allemagne, 1 décès sur 4 est causé par un cancer et l’on assiste à une augmentation spectaculaire des cas de Parkinson et d’Alzheimer.

La trahison d'Obama

Négociations commerciales : une fuite plonge l'administration Obama dans l'embarras. Des pouvoirs démesurés seraient octroyés aux multinationales.   
TPP : L'offensive libérale continue  Le Huffington Post  |  16/06/2012

WASHINGTON – Un document décrivant de manière détaillée les négociations de libre-échange entre les États-Unis et huit pays de l'Asie-Pacifique a fait l'objet d'une fuite mercredi 13 juin au matin. Les pouvoirs démesurés qui seraient octroyés aux firmes multinationales en vertu du Trans-Pacific Partnership (TPP) contredisent d'importantes promesses électorales de Barack Obama.

vendredi 15 juin 2012

The Corporation

Ce documentaire montre l'évolution des "Sociétés Anonymes" (appelées Corporations en anglais) aux USA, reprenant leur histoire depuis leur apparition avec la Révolution Industrielle, où elles étaient conçues pour répondre au bien public mais furent détournées de cet objectif par la recherche du profit.

De même que le requin est une machine à tuer, la Corporation est une machine à faire de l'argent.


A l'issue de la Guerre de Sécession, la Constitution des États-Unis est amendée pour accorder aux Noirs les mêmes droits qu'aux Blancs. Quelques années plus tard, des avocats d'affaires revendiquent et obtiennent que les Corporations, « personnes morales », bénéficient des mêmes droits que les personnes physiques. L'évidence qu'on ne peut mettre une « personne morale » en prison n'est pas admise pour refuser ces droits.

samedi 9 juin 2012

Où va le monde ?

Un état des lieu de l'humanité et de la planète en 2010 

par Claude Bourguignon



Claude Bourguignon est un ingénieur agronome français, ancien collaborateur de l'INRA, connu pour ses travaux et expériences sur la microbiologie des sols. Fondateur du LAMS (Laboratoire d'Analyse Microbiologique des Sols), il travaille en France, mais aussi en Europe, en Amérique et en Afrique.

Global collaps ?

Interview de Max Keiser sur RT, juin 2012. 

Pour lui, les banques sont insolvables, la crise va s'étendre à une crise monétaire globale.



Pour Max Keiser, la Société Générale et une des pires banques au monde, une des plus mal gérées, comme la BNP.

“Sans empathie, nous sommes foutus”

Entretien avec Jeremy Rifkin


“ La clé, c'est l'histoire qu'on raconte aux nouvelles générations. Il faut que les gens comprennent qu'une autre histoire est possible que celle qu'on leur a racontée jusqu'ici.”


Propos recueillis par Olivier Pascal-Moussellard (Télérama) 2011

Face à la menace d'un désastre écologique, notre civilisation doit revoir son modèle. Pour le penseur, les conditions sont réunies pour un sursaut international. Encore faut-il que “Ies gens comprennent qu'une autre histoire est possible”…
D'habitude, les sociologues n'aiment pas jouer les prophètes. Pourtant, à force d'ausculter le présent, certains développent des intuitions sur ce que pourrait être le monde demain. C'est le cas de l'Américain Jeremy Rifkin une fois encore, dans son dernier ouvrage, Une nouvelle conscience pour un monde en crise. Nous entrons dans « une civilisation de l'empathie », affirme l'auteur d'études remarquées, dans le passé, sur La Fin du travail et Le Siècle biotech. L'empathie, autrement dit l'« aptitude à éprouver comme sienne la difficile situation d'un autre », doit absolument être élargie à la totalité de notre biosphère, prévient l'auteur. La menace d'un désastre écologique, conjuguée avec l'explosion des réseaux sociaux et la montée d'une « génération du millénaire » plus tolérante, plus cosmopolite et moins consommatrice que ses parents, force notre civilisation à revoir son modèle. Elle a d'ailleurs commencé sa mue : du tsunami en Asie du Sud-Est aux nouvelles formes de management « à l'horizontale » (qui privilégie le partage de l'autorité et le travail en réseaux), du partage tous azimuts de l'intimité sur la Toile aux dernières découvertes sur la psychologie du nourrisson, mille signes nous avertissent, se réjouit Rifkin, que l'empathie a commencé à adoucir le monde. On est, à dire vrai, en droit d'en douter. Et même de ne pas être entièrement convaincu par un ouvrage qui alterne les intuitions fulgurantes et quelques pensées... vertueuses. N'empêche : Rifkin propose une direction, là où d'autres se contentent d'un état des lieux. Entretien avec ce guetteur inquiet, mais plein d'espoir.

jeudi 7 juin 2012

“Sortir les agriculteurs de la logique des subventions”

Interview - Les agriculteurs sont dans la rue. Comme un air de déjà-vu. Le système des subventions est à bout de souffle. Et si on les rémunérait autrement nos agriculteurs, sur la base des services rendus à l'environnement par exemple. Question posée à l'agronome Marc Dufumier par TerraEco.


Comment peut-on aider aujourd’hui les agriculteurs ?

Marc Dufumier
« Un peu d’histoire pour commencer. Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, on a rémunéré les agriculteurs sur le prix de leurs produits, grâce à des protections aux frontières et des taxes douanières. Faire des céréales, du sucre, du lait et de la viande (dans une moindre mesure) était un gage de stabilité. On est alors rapidement passé d’une situation déficitaire sur ces produits à une situation excédentaire. A l’inverse, le système dissuadait de cultiver des protéagineux [1].

[1] des plantes légumineuses riches en protides, comme la luzerne, le trèfle ou le lupin, utilisées pour nourrir le bétail 

A la veille de Rio+20, nouveau cri d'alarme sur l'état de la planète

“ Si rien n'est fait pour inverser la tendance, les gouvernements devront assumer la responsabilité d'un niveau de dégradation et de répercussions sans précédent ”

Par Rémi Barroux - Le Monde.fr | 06.06.2012

A deux semaines de l'ouverture, au Brésil, du sommet mondialRio+20 consacré au développement durable, le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) veut mettre sous pression les responsables politiques. "Si rien n'est fait pour inverser la tendance, les gouvernements devront assumer la responsabilité d'un niveau de dégradation et de répercussions sans précédent", a déclaré Achim Steiner, directeur général du PNUE en présentant, mercredi 6 juin, le rapport sur "l'avenir de l'environnement durable", Geo-5.

mercredi 6 juin 2012

L'agro-écologie peut doubler la production alimentaire mondiale en 10 ans, selon l'ONU

Développer l'agro-écologie peut permettre d'améliorer les rendements tout en étant plus adaptée au changement climatique, estime un rapport de l'ONU en vantant le potentiel de ces techniques qui excluent les intrants.


Actu-Environnement.com |  09 mars 2011  |  

Passer d'une agriculture intensive, à une agro-écologie pour aider à nourrir la planète et sauver le climat, c'est possible, affirme le Rapporteur spécial de l'ONU sur le droit à l'alimentation, Olivier De Schutter dans un rapport présenté le mardi 8 mars au Haut-commissariat aux droits de l'homme, à Genève.

L'agro-écologie associe le développement de l'agriculture à la ''protection-régénération'' de l'environnement naturel.
L'agro-écologie associe le développement de l'agriculture à la ''protection-régénération'' de l'environnement naturel. Les techniques agro-écologiques incluent le contrôle biologique (lutte contre les maladies et les indésirables par des prédateurs naturels), l'agroforesterie (arbres et cultures sur les mêmes parcelles de terre), le stockage naturel de l'eau, les cultures intercalaires, l'utilisation de fumier biologique ou encore le mélange culture-bétail. 

mardi 5 juin 2012

Matières en voie d’extinction

Palladium, zinc, étain, or, argent, cuivre, uranium, platine… C’est la panique sur les minerais dont les réserves s’épuisent. Cette pénurie pourrait affecter toute l’économie et notre vie.


Statistiques mondiales en temps réel

cliquez 

Les Français ne travaillent-ils pas assez ?

“ les 35 H n’ont représenté qu’un rattrapage vis-à-vis de l’Allemagne ” Par Christian Chavagneux

Christian Chavagneux
Le débat de C dans l’air du 24 mai 2012 a, encore une fois, été l’occasion pour les partisans de l’austérité généralisé et du couplet sur la fainéantise des Français de nous reservir leurs tartes à la crème habituelles : la France a trop de dépenses publiques et les 35 H ont tué notre industrie. On a déjà montré ici que la 1ère affirmation était fausse, passons à la seconde.
En s’appuyant sur les statistiques de l’OCDE, on peut voir rapidement que la durée du travail en France n’a pas été plombée par les 35 H comme les détracteurs de cette mesure ne cessent de le répéter. Si l’on compare la durée du travail moyenne hebdomadaire pour l’ensemble des actifs, on obtient ce résultat pour 2010 :

lundi 4 juin 2012

“Les agriculteurs ont perdu leurs repères”

Par Marc Dufumier - Télérama 2011 

On produit trop et mal. Mais le bon sens paysan n’est pas mort, et les Français pensent qu'une agriculture de qualité et respectueuse de l'environnement est possible. Marc Dufumier, agronome, explique... 


Marc Dufumier
Ces six derniers mois, 40 000 agriculteurs français ont rempli des demandes d'inscription au RSA, principalement dans le secteur laitier, où les revenus ont baissé de 50 % en deux ans. Plus de 20 % des quelque 600 000 exploitants agricoles encore en activité – ils étaient 1 600 000 en 1970 – peuvent être assimilés à des travailleurs pauvres. Surendettés, lancés dans une course insensée au machinisme et à l'agrandissement, ils sont impuissants à remettre en cause le modèle hyperproductiviste qui leur a été imposé. Notre reportage en Bourgogne  témoigne de ce désarroi. Pourtant, il y a urgence à repenser l'agriculture française : aperçu dans le splendide documentaire de Dominique Marchais, Le Temps des grâces, l'agronome Marc Dufumier, professeur et chercheur à l'AgroParisTech et acteur engagé du Grenelle de l'environnement, trace des voies stimulantes pour sortir de l'impasse. Une autre agriculture est possible ! 

Redonner des droits au travail

Par Thomas Petit 2012

Thomas Petit
Gandrange, Continental, Fralib, AirFrance… les plans sociaux annoncés s’accumulent avec toute la détresse pour les femmes et hommes concernés.
Encore une fois, la mauvaise gestion des responsables sera payée par les soutiers, les petites mains, celles et ceux qui ont parfois un contrat dit à durée indéterminée mais qui en fait voient cette durée se terminer.

Encore une fois, les promesses de sécurité permise par une répartition des rôles entre preneurs de risques et salariés sont piétinées, la variable d’ajustement étant au final supportée par les travailleurs plutôt que par les dirigeants et apporteurs de capitaux.

En quoi la relation Chine-Allemagne est-elle si importante pour l'Europe ?

Par Hans Kundnani, directeur de la rédaction, et Jonas Parello-Plesner, membre éminent du Conseil européen des relations étrangères - Le Monde.fr | 16.05.2012
Lire aussi : L'axe économique Berlin-Pékin à l'épreuve de la crise européenne

La Chancelière allemande Angela Merkel 
et le premier ministre chinois  Wen
Depuis un an, la question de savoir si une "Europe allemande" a émergé de la crise européenne a été l'objet de nombreux débats. Exacte ou non, l'idée que l'Allemagne est à présent le pays le plus puissant en Europe a une incidence sur les relations avec les partenaires non-européens et particulièrement avec la Chine.

Dans ce paysage de crise, les analystes et officiels chinois voient une Allemagne de plus en plus puissante, une France affaiblie et un Royaume-Uni marginalisé. Et c'est ainsi qu'ils observent l'Allemagne jouer un rôle de plus en plus décisif dans l'Union Européenne et n'ont, par conséquent, d'autre choix que d'aborder l'Europe en se servant d'elle. Lors d'une récente visite à Pékin, un officiel chinois nous fit cette remarque : "Si vous voulez obtenir quelque chose de Bruxelles, adressez-vous à Berlin".